L’influence du P-Funk sur le Hip Hop – Part. 2

L’influence du P-Funk sur le Hip Hop – Part. 2

Le P-Funk s’invite dans le Hip Hop

Quand on parle de l’influence du P-Funk sur le Hip Hop, on pense tous directement au G-Funk, qui est évidemment son descendent direct. Pourtant, l’influence du P-Funk sur le Hip Hop n’est pas uniquement sur la côte Ouest, elle a pu prendre pleins d’autres formes, notamment dans les thèmes abordés.


« La musicalité du P-Funk dans le G-Funk de Los Angeles »

Comme pour le Rock psychédélique, le G-Funk prendra naissance en Californie. Même si le G-Funk a pu emprunter légèrement au Rock, notamment à ses débuts, sa principale source d’inspiration sera indéniablement le P-Funk de George Clinton. Dès les premières esquisses du rap californien à la fin des années 80, les influences du Rock sont certaines. Ice-T et Too Short, les pionniers du rap West Coast, s’étaient déjà emparés des disques de Rock et de Funk pour créer les compositions à base de samples. Les premières réalisations de Ruthless Records avec Striaght Outta Compton de N.W.A. ou No One Can Do It Better de The D.O.C. présentaient  aussi un mélange de Funk et de Rock avec des riffs de basses et de guitares très marqués, directement samplés des artistes comme James Brown, Kool & The Gang ou Ohio Players. 

Pourtant à cette période, les samples de la période P-Funk étaient pratiquement absents des réalisations. Même les premières réalisations des années 90 avec des artistes comme Above The Law ou DJ Quik n’intègrent encore que très peu de samples de P-Funk, pourtant il commence à s’émanciper du Rock pour proposer des sonorités qui se rapprochent de plus en plus du G-Funk lazy, mélodieux et larmoyant du P-Funk. Mais la psychedelie est toujours absente.

Il faut attendre la période Death Row pour concrètement rentrer dans la psychedélie typique du P-Funk. Le producteur de Compton, Dr. Dre, va d’autant plus s’inspirer du P-Funk avec des multiples couches de synthétiseurs mélodiques, larmoyants et pleurnichards, des riffs de guitares légèrement saturés, des battements de caisses claires superposés et des basses lourdes. Les rythmes au tempo lent vont créer cette fainéantise typique du Funk de George Clinton tout en ajoutant des voix féminines en arrière-plan. Ce style de G-Funk aura tous les marqueurs traditionnels du P-Funk avec en plus la psychedelie qui en découle. Mais cette psychedelie est reprise principalement dans les sonorités, les thèmes abordés sont quant à eux plus typique du Gangsta Rap traditionnel. Le plus grand représentant de ce style est Doggystyle de Snoop Dogg en 1993. Uncle Sam’s Curse de Above The Law et Funk Upon A Rhyme de Kokane sont eux aussi de très grands descendants de la musicalité du P-Funk avec un style grinçant, strident et bordélique, très saturé et électrique.

Ice Cube suivra également ce mouvement du G-Funk au début des années 90, alors qu’il avait une tendance plus belliqueuse et moins funky précédemment. Son quatrième album, Lethal Injection reprend directement les codes du G-Funk, et du P-Funk plus festif de George Clinton, et notamment la reprise de One Nation Under a Groove sur Bop Gun.


« L’emprise de la musicalité du P-Funk sur le reste des États-Unis »

Plus au Nord en Californie, le style de G-Funk de la Bay Area en bordure de San Francisco s’inspirera massivement de cette période P-Funk avec des artistes comme Spice 1, Celly Cel ou E-40. Le Sud des Etats-Unis puisera aussi son inspiration dans le sous-genre du Funk, le groupe de Houston U.G.K. ou le groupe de Memphis 8ball & MJG sont de bons exemples, le premier ayant même intégré le guitariste de The Meters, Leo Nocenteli, pour confectionner ses riffs de guitare. Les sonorités du P-Funk ont réussi à s’emparer d’une partie de la carte Hip Hop des États-Unis sur les années 90.

Un autre groupe d’Atlanta va lui aussi s’inspirer directement du P-Funk, les Outkast. Rien que le titre du premier album, Southernplayalisticadillacmuzik, est directement inspiré de George Clinton avec un assemblement de mot sans espace. Même s’il n’y a pas de sample de Parliament, Funkadelic ou encore des solo de George Clinton, Bootsy Collins & co, les sonorités sont typiquement P-Funk avec des rythmes lazy et mélodieux et l’utilisation de voix électroniquement modifiés sur les refrains. Des titres comme Funky Ride ou Ain’t No Thang sont de très bons exemples. Le deuxième album, ATLiens, va légèrement s’éloigner de la musicalité Funky et dansantes pour des sonorités plus atmosphériques et profondes, ce qui est également inspiré du concept du P-Funk. Le thème de l’album rappelle étrangement Mothership Connection du groupe Parliament, avec le concept de s’envoler dans l’espace dans une Cadillac volante


« La philosophie et la folie du P-Funk dans le rap New Yorkais »

Si l’inspiration dans les sonorités est évidente pour le G-Funk, qu’il soit de Los Angeles, la Bay Area ou les autres villes du Sud, elle l’est beaucoup moins pour New York. Et même si les exemples sont moins nombreux et l’influence beaucoup plus discrète, quelques groupes vont malgré tout puiser leur inspiration dans le P-Funk, et notamment EPMD. Si le style de EPMD a une tendance plus groovy que psychédélique, les samples de Funk, et notamment de P-Funk, sont omniprésents.

Membre du même crew, en plus de l’inspiration dans les sonorités, les délires loufoques de Redman et son humour surréaliste descendent directement du style de George Clinton, sans compter la couverture de Dare Iz A Dark Side reprise de Maggot Brain de Funkadelic. Redman s’est confectionné une identité abstraite basé sur l’humour avec un empilement de samples de Funk pour un style légèrement bordélique qui fait penser instantanément au P-Funk.

Quand on parle d’humour surréaliste et de lyrics abstraites, on pense aussi forcément à Kool Keith et les Ultramagnetic MCs. Si au milieu des premières réalisations du groupe, les samples de Funk pullulent, c’est surtout dans les techniques d’arrangement qu’on peut voir l’influence de George Clinton avec des beats magnétiques qui donnent un côté futuriste à l’ensemble. Mais les rimes aussi surréalistes que loufoques de Kool Keith rappellent définitivement la folie attribuée à Parliament-Funkadelic.

Le courant afro centriste du début des années 1990 incarné par des groupes comme A Tribe Called Quest, KMD ou Brand Nubian puise aussi son inspiration dans l’œuvre globale de George Clinton qui avait pour objectif de mettre en avant la communauté noire-américaine. Certes, le rap l’a rendu beaucoup plus belliqueux, agressif et concret que ce que George Clinton entreprenait, et les influences afro centriste dans le Hip Hop sont bien plus éclectiques que seulement le Funk de Parliament-Funkadelic, mais pourtant il a su inspirer une génération de rappeur, et notamment Q-Tip d’A Tribe Called Quest. Sous des airs beaucoup plus jazzy, le rappeur/producteur s’est inspiré de l’idéologie de George Clinton avec le côté abstrait et spirituel des paroles. Même si afro-centriste, Q-Tip reste toujours plus philosophique avec pour objectif de propulser une pensée sociale et d’exprimer ses convictions.


Au-delà des influences directes dans la musicalité et l’idéologie, le nombre de participations de George Clinton et des musiciens de Parliement-Funkadelic avec des rappeurs dans les années 90 et même dans les années 2000 et 2010 démontre à elles-mêmes toutes l’influence du P-Funk sur le Hip Hop. Le nombre de samples, ou même de reprises directes, de Parliament-Funkadelic qu’on retrouve dans les morceaux de Hip Hop est le deuxième indicateur. Les acteurs du Hip Hop n’ont jamais hésité à lui octroyer ses mérites et reconnaitre l’influence que George Clinton a pu avoir sur le mouvement.
Retrouves la première partie de l’article :

Par Grégoire Zasa


Sur le même sujet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s