Le militantisme candide des Brand Nubian

Le militantisme candide des Brand Nubian

La magie des débuts, « One For All »

Elektra, 1990

« L’envol de la légende de New Rochelle »

Brand Nubian a su marquer les esprits à sa manière au début des années 90. Même si ce premier album n’a pas connu un succès national transcendant, il a remporté un franc succès sur la côte Est, devenant un groupe très respecté et acclamé. Les Brand Nubian ne sortaient pas de nulle part, en réalité, le fondateur du groupe, Grand Puba, était déjà vu comme une légende dès le milieu des années 80 dans sa ville natale New Rochelle, en banlieue de New York.

Alors qu’il fait déjà parti d’un groupe local Masters Of Ceremony, Grand Puba commence à chercher de nouveaux artistes à former pour monter un nouveau groupe. Il trouvera des compères de New Rochelle avec Sadat X et Lord Jamar en tant que rappeurs, ainsi que deux DJs, Alamo et Sincere, qui formeront les Brand Nubian à la fin des années 80.

Le groupe mené par Grand Puba se met à enregistrer des démos pour obtenir un contrat dans une maison de disque, avec Grand Puba en tant que emcee solo au début. Ils finiront naturellement par décrocher un accord avec Elektra Records. Finalement les deux MCs en herbe, Lord Jamar et Sadat X, finiront par avoir une contribution plus étendue qu’initialement prévu sur le premier effort groupe, bien que ça ne sera pas suffisant à leurs yeux. Pourtant, c’est aussi en partie la versatilité et complémentarité des trois rappeurs qui feront le succès du groupe. Le flow naturellement limpide et conversationnel de Grand Puba, le style plus bourru de Sadat X et la vivacité tonique de Lord Jamar ont contribué à créer l’attrait pour les Brand Nubian.

Sans être membre à part entière des Native Tongues, le groupe de New Rochelle se rapprochera de la philosophie afro centriste développée par le collectif mené par Q-Tip et les Tribe Called Quest. Dans un style à la fois humoristique et engagé, toujours sous des airs joyeux et optimistes, les Brand Nubian s’inscrivent partiellement dans le Daisy Age propulsé par De La Soul. Pourtant, ils seront encore plus conscients avec un rap politique à peine déguisé marqué par une fausse naïveté et un ton sarcastique irritant. 


« Une toile de fond diaboliquement funky sur des airs positifs »

Même si la complémentarité des trois rappeurs expliquent en partie le succès du groupe, la production est la deuxième explication. Accompagné de Dante Ross à la direction artistique, les Brand Nubian vont produire l’intégralité de l’album avec quelques contributions des Stimulated Dummies, composé de Dante Ross lui-même, John Gamble et Geeby Dajani. La participation de Dante Ross est sans aucun doute un facteur de réussite certain lorsqu’on voit le passif du personnage, le directeur artistique était déjà à l’époque reconnu dans l’industrie pour avoir managé des groupes comme De La Soul, Digital Underground, tout en étant passé par plusieurs maisons iconiques du Hip Hop comme Def Jam, Tommy Boy et ensuite Elektra.

L’équipe de production mené par Grand Puba et Dante Ross iront chercher leurs samples dans les vieux vinyles à succès de Funk, R&B, Rock et Jazz pour des rythmes saisissants et entrainants, avec suffisamment de diversité sans pour autant altérer la cohérence du projet. La toile de fond est diaboliquement funky avec une atmosphère décontractée qui rappelle la philosophie hippie des De La Soul. Les productions sont pleines de positivité pour un côté joyeux et pleins de bonnes humeurs, pourtant elles sont suffisamment brutes pour sonner parfaitement Hip Hop. C’est à la fois raffiné et sauvage, pur et primitif.

Des ambiances variées s’entremêlent avec une touche de Reggae sur Who Can Get Busy Like This Man avec des passages chantonnés de Grand Puba, des notes de New Jack Swing sur Try To Do Me ou encore des airs de disco funky sur Brand Nubian. On a une atmosphère joyeuse, parfois avec un côté hippie enchantée, notamment sur Wake Up qui reprend Everybody Loves the Sunshine de Roy Ayers.


« La réthorique sarcastique inspirée des Five Percenters »

Bien qu’ils s’inspirent de la philosophie positive véhiculée par les Native Tongues, le groupe s’inscrit dans une forme de militantisme sans être fondamentalement radical. Ils s’inspirent de la rhétorique des Five Percenters et de la Nation of God and Earths avec des références multiples qui peuvent être difficiles à saisir pour les non-initiés. 

Brand Nubian livre une sorte d’idéologie, teintée d’humour et de sarcasme mais pas moins consciente et engagée pour autant. Ils militent pour la défense des populations afro-américaines tout en prônant la connaissance collective. Wake Up s’inscrit directement dans cette volonté avec un titre qui incitent à rester éveiller et à diffuser la connaissance dans les communautés noires américaines sans se laisser manipuler par de fausses informations. Ils prônent le libre arbitre et incitent à se forger sa propre opinion. Le clip de Wake Up avait d’ailleurs été banni de MTV pour ses propos mais surtout pour avoir mis un scène un homme noir avec un visage peint en blanc. Drop The Bomb largue des lyrics ravageuses inspirées du militantisme des Five Percenter en incitant à l’unité et le rassemblement tout en condamnant l’ignorance. Dans le même esprit, Concerto In X Minor, le solo de Sadat X, promeut la conscience afro-américaine dans une discussion approfondie tout en questionnant sur les tensions raciales et sur les divisions au sein même des différentes communautés ethniques. Plus afro centré, le titre éponyme, Brand Nubian, rendra un bel hommage aux ancêtres africains. 

D’autres morceaux moins militantismes complètent le reste de l’album, tout en restant toujours conscient socialement. All For One sera une belle description de la philosophie positive du groupe sur une production décontractée qui sample le riff de piano et de guitare de Can Mind de James Brown. Slow Down est plus soft et conseille aux prostituées de se détendre sur un petit riff de guitare magnifique repris de What I Am d’Edie Brickell & New Bohemians. Le solo de Lord Jamar, Dance To My Ministry incite à « briser les chaînes » pour libérer la connaissance et pour vivre librement, sur un sample de Bad Tune de Earth Wind & Fire.

Les solos de Grand Puba sont en réalité les moins conscients de l’album, surtout comparés au solo des deux autres membres du groupe. Step To The Rear et Try To Do Me sonnent d’avantage comme des ego-trip légèrement vantards plus centrés sur la gente féminine où Grand Puba prouve sa grande dextérité lyricale avec une livraison incroyablement fluide. En duo avec Positive K, Grand Puba, Positive, & L.G apporte une alternative beaucoup plus optimiste toujours sur un fond de conscience sociale avec des conseils à la jeunesse. Dedication met en scène Grand Puba pour une dédicace à ses ainés du Hip Hop : “What more could I say, I wouldn’t be here today / If the old school didn’t pave the way”.

Cette disparité dans la répartition entre les membres du groupe a finalement eu raison des Brand Nubian. La deuxième partie de l’album sonne presque comme un solo de Grand Puba qui s’offre six morceaux sans ses compères, contre seulement un chacun pour les deux autres membres. En tant que leader et mentor, Grand Puba avait clairement affiché sa volonté d’être plus présent sur la fin de l’album. Pourtant, les tensions ont commencé à apparaitre et Grand Puba a fini par laisser le groupe à ses deux élèves pour poursuivre sa carrière solo. La résultante est un album solo excellent de la part du leader, et deux albums encore plus engagés pour les deux autres Brand Nubian, qui ont finalement pu apprendre à voler de leurs propres ailes. Aucun de ces albums ne sera d’un niveau approchant de ce premier effort. Et même avec le retour de Grand Puba sur le quatrième album du groupe, Foundation en 1998, ils ne parviendront jamais à réussir un tel exploit, le rap avait changé et la magie était passée.


One For All est encore aujourd’hui un album qui devrait figurer sur toutes les étagères ou, à minima, un album que tout le monde devrait connaître. Il est sans conteste un classique du Hip Hop et une véritable bombe inspirée de la philosophie insufflée par les Native Tongues, tout en étant bien plus conscient et en restant positif. Les Brand Nubian font preuve d’une grande polyvalence avec des rythmes variés et des rimes accrocheuses sur un fond de conscience sociale et politique sur des samples d’une efficacité redoutable. One For All figure définitivement au panthéon des meilleurs albums de Hip Hop de tous les temps, une source d’inspiration pour beaucoup de rappeurs, et notamment 2pac à ses débuts ou les KMD de MF Doom

Par Grégoire Zasa


Sur le même sujet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s