Deltron 3030, Deltron 3030

Deltron 3030, Deltron 3030

75 Ark, 2000

Deltron 3030 est la collaboration entre deux énergumènes étonnants du Hip Hop. Les deux n’étaient pas à leur coup d’essai. De son côté, Del The Funky Homosapien a démarré sa carrière underground au début des années 90 dans un style d’écriture un peu farfelue bien à lui avec des sonorités P-Funk à la George Clinton. Son deuxième album No Need For Alarm a plus ou moins été incompris par le public à cause de son extravagance, ce qui lui a valu de rester sur la scène underground. Il est aussi le membre fondateur des Hieroglyphics, un collectif d’artistes originaires de la Bay Area avec lesquels il collabore régulièrement.

Dan The Automator a quant à lui fait ses débuts dès la fin des années 80 en tant que DJ et avec quelques EPs restés dans l’anonymat. Sa carrière devient plus sérieuse lorsqu’il rencontre un autre personnage étrange du Hip Hop, Kool Keith alias Dr Octagon, pour la production de Dr. Octagonecologyst en 1996. Remarqué pour ses travaux excentriques, futuristes et psychédéliques, il commence à obtenir plus de visibilité. Il se joindra au légendaire Prince Paul pour former le duo Handsome Boy Modelling School avec un premier album de producteur, So… How’s Your Girl ?, en 1999, qui marquera les premières collaborations avec Del qui rappe sur deux morceaux.

Maintenant que les présentations sont faites, la collaboration entre les deux n’est pas surprenante au vu de l’excentricité de leurs styles respectifs, sans compté qu’ils sont tous les deux originaires de la Baie de San Francisco. Le DJ canadien Kid Koala viendra rejoindre le duo derrière les platines avec ses compétences reconnues pour le mixage et le scratching dans des styles très éclectiques.

L’album est réalisé comme un rap opéra avec une histoire qui se déroule dans une dystopie en 3030. Del s’empare du rôle de Deltron Zero, un guerrier mercenaire interplanétaire désabusé et prodige de l’informatique se rebellant contre un Nouvel Ordre Mondial du 31ème siècle. Dan incarne The Automator, un sorcier cyborg voyageant dans le temps. L’album raconte un conflit dualiste du fatalisme entre les concepts moraux de droiture et de malveillance. Il met en scène le destin prophétique de Deltron Zero et sa soif de combat pour renverser les corporations mégalithiques qui règnent de manière mégalomaniaque sur l’univers, réprimant à la fois les droits de l’homme et le Hip Hop, dans un « Global Apartheid ». Finalement, une allégorie du combat de la culture Hip Hop et de la communauté noire américaine contre le gouvernement.

La légende raconte que les paroles auraient été écrites en moins de deux semaines. Dans le style habituel de Del, elles sont pleines d’allusions extravagantes à des thèmes futuristes de l’espace extra-atmosphérique, alliant humour, message social et bataille épique à la Star Wars. Il y inclue une multitude de références libres à des classiques de la science-fiction comme Matrix ou Ghost In A Shell. Del conte les combats et péripéties de son héros contre ses oppresseurs, devenant le champion de la Fédération Galactique de la Rhyme. Il se fait finalement capturé par le Nouvel Ordre Mondial sur Memory Loss, qui efface sa mémoire, rendant sa quête finalement inutile et oubliée. La musique semble être l’arme dans ce combat.

3030, Del

Del, I’m feeling like a ghost in a shell
I wrote this in jail playing host to a cell
For the pure verbal, they said my sentence was equivalent to murder
Just another hurdle, I bounced through a portal
I knew they had the mindstate of mere mortals
My ears morphed to receptors that catch your
Every word about gravity control
And the families they hold for handsome ransoms
On the run with a handgun, blast bioforms, I am warned
That a planet-wide manhunt with cannons

Deltron 3030 est très intéressant d’un point de vue politique et social. Del y traite énormément de sujets allant de l’oppression, du racisme, de l’identitarisme à l’éducation, d’une manière à la fois philosophique, humoristique et pamphlétaire. Le mix est parfait pour ne être trop violent et rébarbatif tout en dénonçant habillement. Les récits sont finalement captivants avec suffisamment de dramaturgie, de comédie et d’actions avec un flow fluide de Del et des refrains chantés.

Dan The Automator va offrir une atmosphère épique, incluant des bruits électroniques et robotisés pour accompagner les péripéties de notre héro. L’ambiance est résolument cinématographique, à la fois dramatique, fantastique, futuriste et spatiale. Entre l’épique 3030, le mystique Mastermind, le féérique Things You Can Do, le tragique Madness ou le triomphale Memory Loss, l’album passe par des ambiances multiples toutes aussi bien maitrisées pour soutenir l’histoire.

La beauté de Deltron 3030 réside à la fois dans sa conception et dans sa réalisation. L’album est pensé comme un roman ou un film avec un scénario digne de ce nom supporté par une musique impeccable et une histoire parfaitement narrée. Un album expérimental à l’ambiance cyber-punk faisant passer un message social et politique très pertinent. Un concept utilisé dans son intégralité sur des productions créatives accompagnées d’une histoire ubuesque et satirique.

Par Grégoire Zasa


Sur le même sujet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s