Reachin’, Digable Planets

Reachin’, Digable Planets

Pendulum / Elektra, 1993

A la fin des années 80, un jeune groupe était en construction. Ishmael Butler rêvait de faire du rap, mais étant originaire de Seattle, la tâche peut s’avérer compliquer, l’industrie du rap y était très peu développée. Après le lycée, il part d’abord dans le Massachussetts pour intégrer la fac. Motivé par son rêve, il quitte la fac à 20 ans pour s’installer à Brooklyn, une terre déjà bien plus fertile pour le Hip Hop. Butler devient alors stagiaire chez Sleeping Bag Records et fait la rencontre de Craig Irving lors d’une visite chez sa grand-mère à Philadelphie, qui était déjà rappeur dans un groupe appelé Dread Poets Society. Il rencontre ensuite Mariana Vieira. La formation de Digable Planets commence à prendre forme.

Ishmael Butler, alors toujours stagiaire, se met à enregistrer une première démo en 1989 qu’il confie à Ruben Rodriguez de Pendulum Records. A ce moment, les choses en restent là. Un peu plus tard, il auditionne chez Pendulum Records avec les Digable Planets. Bien que la démo était réalisé sous le nom de Digable Planets, celle-ci contenait uniquement des participations de Butler. Les trois jeunes rappeurs ont leur chance. En 1992, ils signent sur la maison de disque et enregistre un premier single Rebirth Of A Slick.

Bien que le groupe soit considéré comme originaire de Brooklyn puisqu’ils se sont tous regroupé dans ce quartier après leur signature sur Pendulum, les trois membres ne sont pas originaires de New York. Comme susmentionné, Butler est venu s’installer à Brooklyn depuis Seattle pour poursuivre son rêve, Irving était originaire de Philadeplphie alors que Viera suivait ses études à l’université de Washington.

La diversité des origines des trois membres du groupe fera toute son ingéniosité. Leur musique reflète la fusion de leurs mondes respectifs : les racines Jazz de Butler qui jouait du saxophone au lycée dans un groupe de Jazz, le sens de la rue de Irving et l’identité interculturelle et universitaire de Viera.

Suite au succès de leur premier single, il démarre la conception d’un premier album. Dans leur idée conceptuelle, ils se métamorphosent en insectes, Butter Fly pour Ishmael, Doodlebug pour Craig et Ladybug Mecca pour Mariana. Sous leurs nouvelles identités, la fusion semble parfaite et complémentaire.

Digable Planets

Add a ladybug transformation is complete
For the metamorphosis from the box to the jeep

Nos trois mignons petits insectes, s’immiscent dans les rues de New York pour défendre la liberté d’une manière conceptuelle et philosophique. Influencés par le mouvement des Native Tongues, ils arrivent légèrement tard sans être démodé, en pleine transition du rap New Yorkais mouvant vers quelque chose de plus Gangsta. Ils prônent une idéologie progressiste sur des sonorités jazzy, c’est d’ailleurs l’un des premiers groupes à intégrer une femme dans ses rangs.

Reachin est à la fois vintage et futuriste, tant dans les paroles que dans les sonorités. Autoproduit avec une patte bien plus marquée de Butter Fly, on retrouve principalement des samples de jazz. Comme il l’a déclaré lui-même, il a pris les vinyles qu’il avait sous la main, venant principalement de son père. Malgré les jeunes années de Saxophone de Butler dans un groupe, les Digable Planets n’étaient pas forcément voué à devenir un groupe de Jazz, ils le sont devenus par la force des choses.

Ishmael « Butter Fly » Butler

It was all about resources, really…I just went and got the records that I had around me. And a lot of those were my dad’s shit, which was lots of jazz. The whole concept of ‘We’re a jazz group’ didn’t go down like that. Except that DJ Premier was a big influence, and he sampled a lot of jazz 

Pourtant, tous les éléments de l’album semble s’inspirer du Jazz, à commencer par le titre qui est tiré des réalisations des plus grand Jazzmen. Reachin’ semble s’inspirer de Moanin’ de Art Blakey ou de Cookin’ de Miles Davies pour ne citer qu’eux. Les samples incluent des rythmes groovy et lisses, toujours tirés des plus grands Jazzmen. Cet univers jazzy hypnotique nous confine dans une atmosphère douce et mélodieuse avec des samples soigneusement sélectionnés. 

Inspiré d’un essaie de l’auteur argentin Jorge Luis Borges A New Refutation Of Time and Space, l’album est politique mais surtout très philosophique. Ils idéalisent une émancipation de l’ordre naturel de l’univers physique, notamment avec de nombreuses références à l’espace, l’univers et la science-fiction.

Digable Planets

a dozen snapple pops and a little box of beats
travellin through space with the funky funky beats
stopped at pluto to cop some petrol
met some klingons and got our things on

Ils réfutent les limites imposées à la fois par la nature, l’univers et la société. Ils théorisent le temps et l’espace. Ils abordent des sujets politiques, avec l’un des premiers plaidoyers du rap pour les droits des femmes, et notamment l’avortement sur La Femme Fetal, en accord avec les sensibilités progressistes du groupe. Mais nos trois insectes sont avant tout les promoteurs de la paix et de l’unité, avec des références de grands penseurs comme Marx, Camus et Nietzsche éparpillées à travers l’album.

Un album qui interroge la raison même de notre existence tout en célébrant ses nuances. Constamment en harmonie avec les beats, nos rappeurs se synchronisent parfaitement en partageant leurs idées. Leurs flows sont limpides et purs, ils glissent sur les rythmes avec calme et précision, avec une voix douce hypnotique.

Sans doute l’un des plus grands albums de Jazz-rap jamais sorti, un album philosophique qui s’empare d’un concept maitrisé de bout en bout. Digable Planets personnifie l’équilibre universel qu’il favorise, musicalement et idéologiquement. Une ode sincère sauce jazzy qui cherche à ouvrir la porte vers un avenir plus éclairé. 

Par Grégoire Zasa


Sur le même sujet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s